19/01/2005

Frag au jour le jour ...

Jour 2…

 

... je me suis sentie comme l'air qui m'entoure, je me suis fondue dans cet air, aérienne je passais à travers les gens, à travers les blancs.. je suis passée à travers, et pourtant j'ai la tête à l'endroit.. pilotage automatique, mon corps bougeait, mon

 

esprit restait immobile.. oui, c'est exactement ça, esprit en attente, corps en mouvement

 

rien à voir avec les brasseurs de vent, qui agitent les bras pour garder l'équilibre sur terre..
cerveau en attente.. pas observatrice, ni tombée en contemplation..

 

dire que j'ai fait le vide? nan, ça voudrait dire que j'avais une volonté.. détachée? oui, certainement, anesthésiée? non, plutôt en état de choc.. à peine avais-je conscience d'occuper un bout d'espace, une poussière d'infini

 

je sentais chaque seconde, chaque jour, j'étais une unité de temps, je me déplaçais avec les aiguilles, repassais toujours par la case départ, j'étais une seconde, et puis la même , juste après.. sans arrêt… le temps s'est mis à mon rythme, ne s'écoulait

 

pas sans moi, il me semblait immobile, puisque nous évoluiions ensemble.; je ne le voyais pas passer, il ne me voyait pas vieillir.. nous avions fusionné..



08:12 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Frag au jour le jour...

Jour 1…

 

un flottement... ces derniers jours je suis restée en suspens, accrochée à ma lune, oubliant ceux qu'elle éclairait… oué, sans commentaire... on ne peut pas dire pensive, ni dans une autre dimension.. non.. j'étais là, sans pouvoir participer..
je…

 



08:10 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/01/2005

...

3 ans déjà...
 

01:53 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/01/2005

Combien de points blancs? de points noirs?


17:43 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

15/01/2005

Pffff

Ben didon...le dicton connu c'est pas "Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas"?
Parce que pour moi en ce moment c'est plutôt "Les jours merdiques se suivent et se ressemblent"...
C'est quand qu'on me donne un an de repos moral?...Y z'ont quoi les gens de mon entourage à vouloir dicter ma vie, m'emmerder, me faire souffrir...?

15:53 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Allo? Monsieur? c'est pour un sourire...

Heureusement que mon Ange veille sur moi...Merci :x

01:07 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/01/2005

Oué

P****n de fin de semaine de m***e!!!
C'est tout...

19:43 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/01/2005

J'ai tant besoin d'y croire...encore...non en fait....non...

J'ai tant besoin d'y croire...encore...

non en fait....non...

y a pas des jours où vous avez juste envie de dire "et merdeuhhh"?



 


21:04 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/01/2005

Waiting On An Angel...

 

 

 

 

Waiting on an angel
One to carry me home
Hope you come to see me soon
Cause I don' t want to go alone
I don' t want to go alone

Now angel won' t you come by me
Angel hear my plea
Take my hand lift me up
So that I can fly with thee
So that I can fly with thee

And I'm waiting on an angel
And I know it won' t be long
To find myself a resting place
In my angel's arms
In my angel's arms

So speak kind to a stranger
Cause you'll never know
It just might be an angel come
Knockin' at your door
Knockin' at your door

And I'm waiting on an angel
And I know it won't be long
To find myself a resting place
In my angel's arms
In my angel's arms

Waiting on an angel
One to carry me home
Hope you come and see me soon
Cause I don' t want to go alone
I don't want to go alone
Don' t want to go
I don't want to go alone



14:18 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

31/12/2004

          

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

21:40 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/12/2004

Dit-on un ou une ordinateur?

Cette question a été posée à deux groupes d’experts.  L’un composé de femmes, l’autre d’hommes.  Ils avaient pour consigne de trouver 4 raisons pour justifier le genre masculin ou féminin de l’ordinateur.

 

Le groupe des femmes conclut que l’ordinateur est du genre masculin parce que :

  1. pour capter son attention, il faut l’allumer
  2. il plein d’information mais n’a aucune imagination
  3. il est supposé vous aider mais la moitié du temps (la moitié seulement ?) il est LE problème
  4. dès que vous vous engagez avec un vous vous rendez compte que si vous aviez attendu un peu plus longtemps vous auriez eu un modèle plus performant 

 

Le groupe des hommes arriva à la conclusion que l’ordinateur est du genre féminin pour les raisons suivantes :

  1. personne sauf lui-elle-même ne comprend sa logique interne
  2. le langage qu’il-elle utilise pour communiquer avec un(e) autre ordinateur est incompréhensible
  3. la moindre petite erreur est stockée en mémoire et finira par ressortir
  4. dès que vous vous engagez avec un(e), vous découvrez que vous dépensez la moitié de votre salaire en accessoires

 

Alors ? votre avis ?


18:22 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Et si...

Tu me laissais...
 
T'écrire, t'envahir, te séduire, tes désirs, ton sourire, te dire, tes soupirs, le pire, tes souvenirs...te voir, tes espoirs, te croire, te savoir, te connaitre, te faire renaitre, te plaire, t'aimer, te toucher...
 
Et si tu me laissais faire...

17:59 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/12/2004

Je M'eNtenDs...

Je m’en nuit je m’en fiche je m’en fous je m’en branle je m’en tape

Je mens je m’en sors comme ça je m’en veux

Je m’en fonce je m’en lise je m’en lave les mains

Je m’en combre je m’en chaîne je m’en fuis je m’en brouille

 

Je m’en merde je m’en traîne je m’en vole je m’en terre

Je m’en sortirai je m’en voudrais encore je m’en tire comme ça…

Je m’en vahi je m’en chante je m’en tends dire des choses

Je m’en mitoufle je m’en pile je m’en vais… tu m’en laces tu m’embrasses

 

Tu m’en veux tu m’en fuis tu m’en sorcèles tu me mens que

Tu m’en bête tu m’en vahi tu m’en ivre tu mens encore

Tu m’en merde tu m’en combre tu m’en fermes tu m’en fonces

Tu t’en sors tu t’en fuis tu t’en va tu t’en fous…

 

Je t’en veux … je te veux je t’aime je t’haine et je t’aurai….

Tu me veux tu m’en veux tu m’en lèves tu t’en fous

Je m’en vais je m’envole  tu m’en mènes  tu es fou tu m’en brumes

Je m’en sors comme ça… Ne m’en veux pas… Tu m’en brouilles

 



14:17 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/12/2004

Spend all your time waiting for that second chance for a bre

Spend all your time waiting
for that second chance
for a break that would make it okay
there's always one reason
to feel not good enough
and it's hard at the end of the day
I need some distraction
oh beautiful release
memory seeps from my veins
let me be empty
and weightless and maybe
I'll find some peace tonight

In the arms of an angel
fly away from here
from this dark cold hotel room
and the endlessness that you fear
you are pulled from the wreckage
of your silent reverie
you're in the arms of the angel
may you find some comfort there

So tired of the straight line
and everywhere you turn
there's vultures and thieves at your back
and the storm keeps on twisting
you keep on building the lie
that you make up for all that you lack
it don't make no difference
escaping one last time
it's easier to believe in this sweet madness oh
this glorious sadness that brings me to my knees

In the arms of an angel
fly away from here
from this dark cold hotel room
and the endlessness that you fear
you are pulled from the wreckage
of your silent reverie
you're in the arms of the angel
may you find some comfort there
you're in the arms of the angel
may you find some comfort here




16:27 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/12/2004

Des mots toujours et encore...des mots tendres...des mots qu

Des mots toujours et encore...des mots tendres...des mots qui font du bien...
Et puis...
Ce sentiment de solitude qui s'engouffre en moi...
Un mélange de bien-être, de mal-être...C'est quoi le mal-être?
C'est le manque de toi...
Une boule là...celle qu'on sent dans la gorge...qu'on retient...parce qu'on...pourquoi la retenir d'ailleurs?
Bon on s'ressaisit, ça va mieux...Puis...
Un cadeau...tite surprise "pour ma tite cece"...bah voilà...c'est réussi...la vague d'émotion me bouscule...la larme s'évade...
Besoin de sourire maintenant...Je sais où m'adresser...M'sieur? c'est pour un sourire...
Et je souris...
 

05:32 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/12/2004

Rires, sourires, silences...Encore...

Rires, sourires, silences...Encore...

11:53 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Hum hum...Comme promis...Ôde à Edge...

Bon bon bon…là jsuis censée écrire un pouème sur Edge…jaurais mieux fait de me taire…une fois de plus pfff

 

Chercher les mots clé ! genre ki elle est, skelle représente…douceur, caractère, énigmatique (c bô hein ?!), beauté, amour, musique, mots, voix, mode, gourmande, vivante, vraie, authentique, sensible, émouvante…

 

Ecrire…facile…sisi

 

Nan ! Nan ! Nan ! Pas Rrrrrrrrrrrr mais Mmmmmm…ç le tit’

 

Ô ma chouchoutte…

Toi ma popine de moâ

T’es la plus mieussss

Pi stoute ! na !

 

Ô ma cocotteuhhh…

(erf je coince…zut !)

Avec toâ les balançages(ments ?) de boulets

Spa dla gnognoteuhhh

 

Ô ma choupette…

C quand ke tum fé des crêpes ?

Ispice de blondinette !!

(arf nan skuze brunette…

noirette?)

 

Voili voila

Spatoussa

J’te fais un bisou

Nan ! pas dans l’cou !

Nan ! j’ai dit

(insiste pô steuplé)


03:15 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

14/12/2004

sans parOles...


 
 
 
 
 
 


Les paroles...
Un silence...
Silence si long...
Pourtant si léger...
Si agréable...si doux...
Toujours trop court...
 
Ces silences
Si tendres, si chauds...
 
Si remplis de questions...
"tu penses à quoi?"
 
Si envahis d'inspirations,
d'expirations, de soupirs...
"j'aime t'écouter..."
 
Si pleins d'aveux...
"tu me manques,
j'aimerais être avec toi,
près de toi, contre toi, en..."

                                             CeCe





 



03:12 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/12/2004

Tite Zik...

Il pense à moi... je le vois... je le sens... je le sais...et son sourire ne ment pas quand je vais le chercher...il aime bien me parler des choses qu'il a vu... du chemin qu'il a fait... et de tous ses projets...je crois pourtant qu'il est seul et qu'il voit d'autres femmes...je ne sais pas ce qu'elles veulent ni les choses qu'elles lui donnent... je ne sais pas où je suis quelque part dans sa vie... si je compte aujourd'hui plus qu'une autre pour lui...
Il est si près de moi pourtant je ne sais pas comment l'aimer... lui seul peut décider qu'on se parle d'amour ou d'amitié... moi je l'aime et je peux lui offrir ma vie même si il ne veut pas de ma vie... je rêve de ses bras oui mais je ne sais pas comment l'aimer il a l'air d'hésiter entre une histoire d'amour ou d'amitié... je me sens comme une île en plein océan on dirait que mon coeur est trop grand...
Rien à lui dire il sait bien que j'ai tout à donner... rien qu'un sourire à l'attendre... à vouloir le gagner... mais qu'elles sont tristes les nuits le temps me parait long et je n'ai pas appris à me passer de lui...
Il est si près de moi pourtant je ne sais comment l'aimer... lui seul peut décider qu'on se parle d'amour ou d'amitié... moi je l'aime et je peux lui offrir ma vie même si il ne veut pas de ma vie... je rêve de ses bras oui mais je ne sais pas comment l'aimer... il a l'air d'hésiter entre une histoire d'amour ou d'amitié je me sens comme une île en plein océan on dirait que mon coeur est trop grand
Il est si près de moi...
Pourtant je ne sais pas...
Il est si près de moi...
 
 

15:01 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

trOubles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Désarmant, émouvant…

Tu es MON obsession

Enivrant, déconcertant…

Tu m’as fait perdre la raison

 

Les rires, les délires

Les âmes envoûtées

Les sorts et désaccords

Les tentations partagées

 

Tu m’envahis de ta chaleur

Tes paroles résonnent

Ces mots ensorceleurs…

Je frissonne...

 

Les désirs, les plaisirs

Les ardeurs emmêlées

Les torts et remords

Les silhouettes entrelacées

 

Prends-moi sous ton aile

Laisse venir la passion

Là se trouve l’essentiel

Ecoute tes sensations…

Tes impressions, tes perceptions…

 

Evoque tes angoisses, décris tes émois

Révèle tes douleurs, avoue tes craintes

Reste avec moi

Ne quitte pas mon étreinte

 

Baisse les armes,

Admets ton amour…

Montre tes larmes…


                                                      CeCe...







00:28 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/12/2004

Appel Urgent loll

Des idées pour le réveillon de Nouvel An????

13:46 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

07/12/2004

... femmes cancer...lecture!

Avec une sentimentalité à fleur de peau, vous vous laissez plutôt porter, en amour, par les circonstances. Vous êtes très réceptive pour ceux que vous aimez, qui de ce fait exercent une grande influence sur votre destin, en bien ou en mal. On peut facilement vous faire souffrir ( vi je foufre erf) , car vous êtes d'un tempérament hypersensitif (vivi)  ; mais quelles que puissent être vos souffrances, vous les supportez en silence et avec résignation. (de moins en moins)

En général, vous ressentez fortement le besoin d'un partenaire qui ait le coeur assez grand pour vous assurer l'amour généreux dont vous rêvez (<== ouééééé), un amour quasiment maternel. Vous avez besoin que l'être aimé vous apporte chaleur et affection, et vous êtes toute prête à les lui accorder en retour. Vous ne rêvez que d'un mariage (nan)d'amour, vous aspirez à trouver le rocher solide qui donnera à votre vie une base stable.

Beaucoup de natives du signe trouvent leur bonheur dans une union marquée par la stabilité et la complicité (oué). Et alors elles peuvent donner libre cours à leurs qualités de gentillesse, de bienveillance et d'imagination. (c tout moi :-) )

On pourrait vous reprocher de préférer la quantité à la qualité ; mais il faut dire à votre décharge que vous plaisez beaucoup aux hommes (ah ?!) . Cependant, cela ne veut pas dire que vous êtes systématiquement volage et infidèle (oh non!!) . On vous reproche aussi d'être susceptible (mais euhhh) , de faire des scènes extravagantes (nan spa vrai!) , de vous livrer à des chantages affectifs insupportables (meuh nan!) , de vous complaire dans des rapports infantiles (umpf) . Des bouderies interminables ne vous sont pas étrangères non plus. (eh oh c tout là oué? pu personne va vouloir de moi là naméoh!)

Mais, pleine de tendresse, d'affection et de romantisme (ah ben kan même!) , vous vous donnez, lorsque vous êtes amoureuse, sans réserve, avec sincérité, innocence et passion (vivi) . En contrepartie, vous avez un énorme besoin d'amour, qui doit être clairement manifesté (c'est assez clair?) . Vous serez avec votre partenaire pleine de tact, de délicatesse et de prévenance. Mais vous pouvez aussi vous montrer possessive et jalouse. (non c pas vrai du tout!)

Avec son besoin vital de sécurité affective, et avec toutes les réserves d'amour et de tendresse qu'elle ne demande qu'à prodiguer, la femme du Cancer déteste franchement le célibat et a tendance à se mariertrès jeune (chui la preuve ke c pas vrai) . Si les circonstances l'obligent à vivre dans la solitude, elle se sentira extrêmement malheureuse. (voué)



19:08 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/12/2004

Ange Etrange...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

De quel dieu ou bien de quel diable
Peux-tu être l'étrange créature
Dangereusement désirable
Derrière ce regard d'enfant si pur
Je sais que tu es..

Un ange... étrange
Qui se croit tout permis
Et met le feu à toutes mes nuits
Rien qu'un ange étrange

J'ai si peur quand le jour se lève
Que tu ne sois plus qu'une illusion
Femme mystère venue de mes rêves
Le fruit de mon imagination
Quel est ton secret

Mon ange... étrange
Ma raison, ma folie
Qui d'un seul mot
Détruit toute ma vie
Rien qu'un ange étrange

Tu es faite pour l'amour
Mais tu ne fais pas l'amour
Tu m'enflammes, tu me défies
Noyé dans te cheveux d'or
Mon enfer est dans ton corps
Ou est ton paradis

Toi mon ange... étrange
Qui me dit qu'elle s'ennuie
Comme un ange étrange

Rien qu'un ange... étrange
Dérisoire et jolie
Qui dit je t-aime et puis qui oublie
Comme un ange étrange

Rien qu'un ange ....étrange
Qui se croit tout permis
Et met le feu à toutes mes nuits
Comme un ange étrange

(chanson de D.H)




11:12 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/12/2004

QuEstIonS...

C'est quoi un Ange?
Mon Ange?
Mon ptit Ange...
Lettre à Ange...oui...qu'écrirait-on à Notre Ange? des mots doux? des mots d'amour? des mots tendres? des mots passionnés? on lui décrirait nos peines? nos joies? on lui demanderait quoi?
L'être Ange, celui qui nous porte, celui en qui on croit, celui qui nous fait avancer, qui nous permet de croire, d'espérer, de vouloir, d'aimer...
L'étrange, L'inconnu...
 

13:49 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/12/2004

Et Hop...un Texte de Fragchou :Ox

Les affreux de la beauté

 

 

Mon Dieu quelle tête encore ce matin ! enfin, quand je dis ce matin, je devrais dire cet après-midi, un bon milieu d’après-midi, j’en ai même loupé le rôti et le clafoutis, et tante Clotilde et son mari Henri.. j’ai bien fait de faire grasse matinée.. quelle idée aussi de les inviter tous les dimanche midi.. tiens d’ailleurs j’entends d’ici tonton Henri.. « alors ma grande, tu nous fais enfin profiter de ta présence, si brève soit-elle ? » ..Ainsi soit-il.. tante Clotilde qui ne sort jamais sans son bréviaire, talisman de quinquagénaire toujours inquiète, me jettera un regard plein d’empathie, souffrira pour moi de cette migraine dominicale qui me dévore le crâne, comme une gangrène.. Mes parents, fidèles à eux-mêmes, chiens de faïence aux noces d’argent lointaines, contempleront du même œil alarmé le fruit de leurs peines, gâté d’avoir été trop materné.

Traumatisme d’une naissance prématurée, je me suis vite réfugiée dans un mutisme adolescent, évitant ainsi les discours vermifugés  des âmes édulcorées.. ma mère rêvait pour moi d’une scolarité sans faute, ankylosée dans son fauteuil élimé, à siroter sa Ricorée. Mais le mur est lézardé , j’ai pas les facultés pour être thésarde.. et je supporte pas les horizons tout tracés, les heures passées à potasser des cours ; enchaînée à domicile je joue le vilain canard, adopte le langage des signes, à leur grand désespoir. Je me dis qu’ils auraient mieux fait de me laisser au bestiaire, au lieu de m’obliger à regarder le ballet de comédiens à deux balles, les poumons remplis d’ammoniac d’un passé tabagique, le visage camouflé par des cosmétiques achetés en vrac, au Carrefour du coin. Santé à manier avec précaution, santons d’une crèche éteinte, dont les rois ont perdu la clé, où est l’image de la famille parfaite ?

 

J’voudrais que la Fée Clochette me prête sa poudre belles gambettes, j’voudrais jouer les vedettes sur le boulevard Gambetta, sans gamberger jusqu’à demain comme une larve ex-coquillée.

 

Ohhhhh, l’arôme du café qui passe, oui, voilà ce qu’il me faut, un bon café, pour affronter les quelques heures qui me séparent de mon chaleureux plumard. J’en ai marre de cette bande de pleurnichards affalés dans leurs malheurs, simulacres de candeur déchue ; éphémère splendeur, mémé durcit de la feuille. Y a pas d’heure pour s’empiffrer de soupes et de navets, qu’ils soient du jardin ou de la télé, on fait même plus la différence. Congelés ou reconstitués, les aliments perdent leur saveur, si vous saviez ce qu’on mange, vous changeriez de couleur. Oh je dis pas ça pour vous affoler, mais moi je peux plus folâtrer du côté des générations modifiées, effets génétiques garantis !.. j’ai rassemblé mes idées reçues, j’suis descendue de mon cheval, l’estomac dans les talons, un jus de tomates sur le point de connaître une rétroaction dégradante. Je reste sans pitié pour les conservateurs ! Qu’on nous serve du ragoût, mais sans exhausteur. On n’est pas dans un concours de sole sans manières ! ni dans un défilé de steaks pré-mâchés, pour dentiers rouillés! Enfin quoi ! C’est pas vrai peut-être ? Oh mais si vous ne me croyez pas, vous n’avez qu’à vous faire votre opinion, après tout, allez donc vous faire cuire un œuf, d’une poule branchée sur secteur, les batteries chargées à bloc, chacun s’occupe des ses oignons, mais venez pas pleurer si les rognons sont pas frais ! Sans vouloir sauter du coq au vin mais pour profiter d’une drôle de métaphore,  (cela dit j’adore les profiteroles), ça ressemble un peu aux émissions plateaux-télés, dont certains animateurs, (on ne dit plus présentateur, c’est galvaudé), nous régalent d’un vaudeville digne des Jeux d’Intervilles. Faites entrer la vache qui rit ! La cravache à la main, d’autres martyrisent les invités à l’aide d’un haut-débit, les mitraillant de questions sans champion. Il est où le champignon pour appuyer dessus ? J’hallucine, et j’accélère l’illumination de ma façade..

 

 

 

La mine à peine recomposée je me lamente déjà rien qu’à l’idée de la composition d’anglais qui m’attend quelque part, à l’autre bout du couloir… à rendre pour demain, bien sûr, ça va de soi.. Eh c’est fini l’esclavage hein, et depuis longtemps.. Bah, voilà mon lavage d’estomac qui me reprend… Qu’est-ce qui leur prend de nous faire bosser aux 35 heures sans être rémunérés ? On a du mérite quand même, les étudiants, pour écouter des profs qui nous parlent d’arthrite merdique et d’Eugénie gênée par les tiques. Elle avait qu’à emprunter les passages protégés, au lieu de prendre des antibiotiques à cause d’un sans-hygiène…

 

En extase illicite devant l’armada de pilules que m’offre l’armoire à pharmacie, je dresse une liste des substances en présence ; famille armée jusqu’aux dents contre les angoisses nocturnes et les palpitations, se croyant à l’abri du moindre calcul rénal…Parents qui se précipitent aux urnes le jour des élections régionales, de peur de passer pour de mauvais citoyens, faisant front au délire national qui présente les bienfaits d’un pays débarrassé de tout corps étranger. Un festin médiatique déverse à foison des idéaux placés sous le signe de la prospérité ; les fans du thème astral ne croient plus l’horoscope, l’heure est aux scoops et le désastre au logis.

 

Oh la la les balises sous les yeux, même la police maritime peut pas me louper, je suis cernée ! Oh oh… c’est moi la victime, là, d’ailleurs je vais pas tarder à chalouper, vite, la cuvette des WC..  Digne héritière d’un pays  porté sur l’apéro, j’ai dû forcer la dose hier soir, m’échapper l’espace d’un pur malt . Quelle mascarade ! Et voilà le résultat ! le rimmel dont j’avais paré mes cils a fait naufrage sur des joues médusées ; en rade d’oligo-éléments, je répare les dégâts apparents avec les produits d’usage, mettant de côté les capitons acculés par un gène sans pitié… Pas la peine de lutter c’est dans le sang.. Je vais me mettre au vert, boire du thé, excellent stimulant, mettre hors-service les lipides enkystés, ceux qui font le grain de peau plus très lisse des cuisses trop squattées (véritable supplice des beautés dégainées). Bien décidée à échapper aux varices, j’enduis mes jambes d’huiles essentielles, établis la liste des salles de gym,  en quête de fesses millésimées, et d’obus certifiés atomiques… Rappelée à l’ordre dès les fontes neigeuses par les copines de régime, je sais qu’est venue l’heure d’ôter les amas graisseux, logés gracieusement par notre organisme. Ensemble de corps dégradés par les méfaits de l’hiver et les fumets d’hier, armés de pantys et de remèdes amers, elles sont là, venues vous purger les veines à l’aide de vigne rouge, mauve et marjolaine, et vous râper la peau d’orange à la laine de verre.

 

Ardent défenseur du monde immunitaire, sans humanité pour  les adeptes du drainage lymphatique,  mon père, sans détour, m’expliquait un jour le don inestimable que m’avait fait Dame Nature ( les dons en espèces sont-ils exonérés d’impôts ? ). L’imperfection coûte cher, lui répondais-je, essayant de lui extorquer quelque menue monnaie pour rentrer dans mes frais. Sans succès…

 

 



16:32 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

01/12/2004

L'aNgE dIaBoLiQuE....

Il était une fois un ti ange
qui pendant des années
est resté cloîtré et se plaisait emmitouflé
sur son petit nuage telle qu'une cage dorée
où celui s'était lui-même enfermé …

Ce ti ange à l'allure si paisible
vivait sa vie de façon quelque peu passive
du haut des cieux
ce petit personnage de haut de sa neigeuse habitation
admirait et contemplait les civilisés avec leurs haines et leurs passions …

Il était une fois un ti ange
Qui porté des ses ailes d'enfant
Lançait des flèches d'amour aux passants

Ce ti ange ou curieux personnage
En avait parfois assez, du haut de son triste nuage
D'être finalement bien trop sage
De s'occuper des amours des autres gens
Et que lui, on lui demandait d'être là tout simplement

Alors un jour, l'ange d'amour en eu assez
Il voulu tout changer et déposer , pour enfin réfléchir
Ses douces et cotonneuses ailes dorées
Il se disait que l'amour pouvait le concerner lui aussi
Et comme chacun le sait, les anges n'ayant pas de sexes définis,
L'ange d'amour et de compassion va changer de blason

De ses ailes blanches et silencieuses, il se transforme peu à peu en un petit démon féminin
L'ange diabolique
Finis les amours à l'unisson
Entamons les passions à grande explication,
Entamons les amours à grande complication,

Je suis l'ange diabolique
Apportant aux gens aimants et heureux, un vent de panique
Je suis l'ange démoniaque
Qui rassemble les amants
A l'ultime prix d'une rupture cyclonique et balancée si méchamment
Je suis l'ange satanique
Celui qui rend les couples léthargiques
En personnes odieuses par amour et cyniques

Je suis le démon de tes jours
Et je ne t'aime plus mon amour
Je ne suis plus ton ti ange si sage
Je détruirai tous les gens heureux sur mon passage ….






13:46 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/11/2004

Une ChanSon...Merci Frag...Elle est Faite Pour Elle

Petit ange

 

C’était pas la peine d’essayer

C’était plus la peine d’y penser

Ça devait pas être une bonne idée,

On s’entendait même plus parler.

 

Petit ange s’est brûlé les ailes,

L’éphémère n’a plus d’étincelles,

Dans son agonie regarde vers le ciel :

Douleur indicible aux mortels.

 

Le soleil pâlit dans l’atmosphère,

Lentement s’évaporent les chimères,

L’esprit se fait transparent comme l’air,

De toute sensation l’opium le libère…

 

Petit ange s’est brûlé les ailes,

L’éphémère n’a plus d’étincelles,

Dans son agonie regarde vers le ciel :

Douleur indicible aux mortels

 

De tout espoir il semblait vouloir s’enfuir,

D’aucun mal il ne voulait plus souffrir,

Ses yeux n’exprimaient plus que le martyr,

On a tout fait pour l’empêcher de partir…

 

Petit ange s’est brûlé les ailes,

L’éphémère n’a plus d’étincelles,

Dans son agonie regarde vers le ciel :

Douleur indicible aux mortels

 

« laisse-nous t’apporter un peu de lumière,

laisse-nous visiter, comprendre ton univers,

laisse voguer les flots de ta colère,

débarrasse-toi de tous ces souvenirs amers.

 

Petit ange s’est brûlé les ailes,

L’éphémère n’a plus d’étincelles,

Dans son agonie regarde vers le ciel :

Douleur indicible aux mortels

 

Cher ange, à peine l’avons-nous frôlé,

Déjà ses ailes il avait déployées,

Plus rien, plus aucun de nous ne le retenait :

 

Petit ange avec sa peine s’est envolé…






14:46 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Un AnGe... Tous mes anges...mes amis...

bon djà y a  mes potes en "chou"
Chirichou : lui c mon pot'homme...mon conseiller sentimental...(merci chirichou)<=== mon poufffff aussi (oué oué t'es une star manent) ...mmm...

Fragchou :  elle c'est ma cocotte, une copine...on sressemble un peu...chui sûre qu'elle comprend ske jveux dire... (pi toi aussi t'es une star ça va hein.... va pas sprendre la tête manent elle mdrrr) mmmm le chocolat ...sur les poires...wouw fé cho!!!

pi aussi y a toujours mon Doc...Tilou,N'am, Petit Loup, Ti Ange( :Ox)...

pi tous les autres :
ma copine de boisson (miss Vodka)ma tite cocotteuh :Ox :Ox (tjs par 2...) spipi, miss blues, angela aaaaaa, ma pikeuse de poufffff, edge, kassi, poussière, ma tite pommedom, popin, Lapinou (céééé leeee laaaaa.....) et Lucas,beber, Hen, choupinette et nalneed, kouzin, nico (çui de Pluton), miss city, ironchou, madame mamy mais pas nova hein!! (pitete gâteau), mon ti Globule,  Bal, vert...et bien sûr : ma Boulette!!!

ah oué un truc ke jai zoublié :  ils saiment tous les zuns les zotes...strop mimi kan y se bagarrent lolll

vOili, vOilOu!!!

GrOoOoOs bisous à tous!


 


















12:10 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

29/10/2004

Pensée pour ma...

Pensée pour ma...

23:18 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

23/10/2004

Une chtiiiiiite pub...

Zêtes fans de cara?
http://nantaises.free.fr <=== excellent ce client... des jeux en pv, des nouvelles couleurs... plus convivial que cara et bien moins compliqué que BiiiiiiiiiP...



18:08 Écrit par <html><embed><img src="http://membres.lycos.fr/pffpff/sign5.bmp" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |